Pour un rendez-vous avec Charlotte Creplet - Chirec Louise (City Clinic): +32 2 434 20 00 charlotte.creplet@yahoo.fr

Messages vocaux, textos ou mots sur le frigo, il n’y a rien de plus dans cette chanson. Et ça suffit amplement à tracer le parcours d’un couple tout ce qu’il y a de plus banal.

Il faut qu’on se revoit. Tu sais depuis mardi j’ai beaucoup pensé à toi. Je suis joignable au 06 06 06 06 ou le soir chez moi.

J’ai passé une nuit délicieuse même si j’ai un peu la migraine. Tu es belle quand tu es odieuse. Je te dis à dans une semaine

Je rêve de ton corps. Je rêve de ta bouche. Je te veux près de moi, je veux que tu me touches. Je rêve de ta peau et de tes mains. Je ne pense qu’à toi, je ne bosse plus, je fous rien

Mon amour tu dormais si bien que j’ai pas osé te réveiller. Je travaille jusqu’à 7h20 si tu veux aprés on peut s’appeler. Je sais pas ce que tu fais ce soir, moi j’ai rien de prévu, si t’as du travail, je te dis à plus tard et j’embrasse ton cul

Je suis toi je te veux je pense à nous. Tu es mon homme tu es mon idéal. Je te désire, tout le temps, partout. Tu es mon grand projet et je te suivrai n’importe où

Parce que je t’aime, parce que tu me rends heureux. Parce que des fleurs dans une cuisine c’est joli. Je t’embrasse encore, encore, ouais là aussi

Mon amour demain matin rejoins moi à l’aéroport, terminal 2 neuf heures et demie. Ne pose pas de questions prends juste ton passeport. Je t’aime, je t’aime bonne nuit

Chérie y a des trucs à manger dans le frigo, je vais rentrer tard, sans doute aprés le dernier métro. Tu vas pouvoir enfin te faire une soirée tranquille. Je t’ (et là y a un coeur dessiné au stylo bille)

Je suis enceinte

Mon amour ta mère à téléphoné tout à l’heure. Je crois qu’elle n’a pas encore osé prévenir ta soeur. Ton père a refait une attaque cette nuit. Je t’aime, appelle moi, je pense à toi je pense à lui

Hier soir j’ai oublié de te parler d’un truc important, est-ce que tu peux m’appeler ? Dès que tu te réveilles à n’importe quel moment (important mais pas grave). Je t’embrasse

Mon amour ne m’attends pas ce soir, j’ai pas mal de boulot, je risque de rentrer tard. Je crois qu’il doit rester une demie pizza quelque part, mais vérifie la date sur la boîte

N’oublies pas qu’on dîne chez ma soeur. Si tu peux t’occuper du vin tu serais un coeur parce que là je risque d’être ric rac. Je te redonne l’adresse et le code: 59 boulevard ménilmontant code AB 1981

La voisine a laissé un mot sur le palier, le chat a gueulé tout la nuit dans l’escalier. S’il te plaît en sortant tu descendras la poubelle, et pense à rappeler ta mère qui me harcèle

Le mec du câble passe entre 7h15 et 9h15, tâche de te réveiller (en plus gros d’une encre différente, un truc qui n’a aucun rapport style numéro de passeport)

A payer: EDF/Orange/Abonnement canal, plus le cadeau commun pour mon frère le w-e prochain. Je trouve plus le chéquier c’est toi qui l’as non ? Si oui mets le en évidence dans le salon

La réunion est à 19h30 précises à l’école. F. a encore appeler il m’a parlé d’un chalet j’ai pas compris. Enfin tu dois mieux savoir que moi. A + (le + est une croix)

Casser 3 oeufs ajouter 1/2 litre de lait. Incorporer 100g de farine progressivement. Ajouter d’un seul coup 50g de matière grasse (tu mets moitié beurre, moitié margarine) et tu mélanges

Code réservation QWXXCJ, mot de passe: casablanca, départ orly 9h47, retour le 23 à 7h15, arrivée à Paris 11h03 charles de gaulle, terminal 3

1 baguette
Crevettes
3 avocats
Sopalin
Tampons normaux
Produit vaisselle
Lait 1/2 écrémé bio
6 oeufs bio
Sacs poubelles 50L

(D’une écriture différente sur le papier à en-tête)
Effexor 75 LP une géllule 3fois/j
Alprazolam 0.50 MG 6prises/j maximum
(Puis une signature informe suivie d’un caducée)

Je te rappelle que tu as un fils qui va à l’école tous les matins et qui aimerait bien prendre son petit déjeuner avec son père de temps en temps. Salut

La visite est à 16h, il y a encore plein de trucs à toi dans le bureau du fond, tu veux sans doute les récupérer ? Appelle moi. Mon nouveau numéro 06 62 73 49 63

Des débuts enflammés

Les premiers couplets décrivent l’état d’esprit d’un début de relation où l’autre prend une place prépondérante. L’envie de voir l’autre et de le toucher peut prendre le pas sur tout le reste. La connexion semble forte, et des choses très intenses sont dites. Cette lune de miel est en général vécue comme exceptionnelle, et profondément satisfaisante. Curieux de l’autre, on se sent ben souvent sans jugement, et prêt à accepter l’autre comme il est.

Plein d’envie et d’énergie, les jeunes amoureux se montrent souvent sous leur meilleur jour. Et chacun se construit de l’autre une image idéale qui contribue à magnifier la relation.

L’engagement

Par une phrase « Je suis enceinte », la chanson fait passer le couple à un stade ultérieur, celui d’un engagement très ancré dans la réalité. Avec l’arrivée d’un enfant, le couple qui jusque là fonctionnait à deux, dans son univers à lui, est projeté dans une réalité des plus opérationnelles, où un petit être très en demande n’a de cesse de ramener les pieds sur terre.

Ce cap est généralement l’un des plus difficiles pour un couple. Rester uni et conserver sa complicité demande de réellement faire équipe pour prendre soin de la relation. Et donc de quitter son rôle de parent de temps en temps pour se recentrer sur son couple. Bien souvent, ce qui paraît si simple est en fait très complexe: gestion opérationnelle, fatigue, culpabilité, de nombreux obstacles empêchent beaucoup de couple de se dégager du temps.

L’éloignement

Et c’est là, avec grand art, que Benjamin Biolay parvient à suggérer, sans équivoque, l’éloignement de ce couple. Dans le ton des petits mots laissés à la va vite, on comprend combien l’organisationnel a pris le dessus sur tout, et combien les amoureux ne prennent plus soin loin de l’autre. Le contraste se fait notamment sentir avec les coordonnées du billet d’avion pour Casablanca laissées sur un papier – alors que quelques couplets avant, un rendez-vous mystérieux était convenu à l’aéroport.

Et puis… Et puis, on comprend la dépression, la colère, et enfin la rupture. Tout ça à coup de messages vocaux, textos ou mots sur le frigo.